via.vercors.frskiroue.vercors.fr Mon carnet de voyage (0) version hiver
Gens d'ici

FreesTyL’Air
extreme sports shows

Place aux pratiques urbaines…

Une des plus importantes structures françaises de shows de VTT Freestyle est basée ici, dans le Vercors !

Freestyl’Air crée et réalise des shows de sports extrêmes mettant en scène les nouvelles disciplines urbaines telles que le VTT Street Trial, le Parkour, la Trotinette Freestyle, le Freerunning, le BMX et le VTT Dirt Jump.

A l’origine de sa création : Yohan Triboulat qui a abandonné la compétition de VTT Trial au niveau national et international pour créer Freestyl’Air. Depuis 2010, cette structure composée de pilotes professionnels propose des shows en freestyle parmi les meilleurs d’Europe. Faire découvrir ce sport au public en alternant les disciplines et cultivant un côté engagé est l’essence même de Freestyl’Air…
Devenu une référence incontestable dans les Shows et Spectacles de sports extrêmes, Freestyl’Air dispose à ce jour d’un savoir-faire unanimement reconnu.

Finaliste de la « France a un incroyable talent 2011 », demi finaliste en 2017…

Freestyl’Air, autant de disciplines toutes plus spectaculaires les unes que les autres..

 

Portrait de son créateur, Yohan Triboulat

Yohan Triboulat a débuté le VTT trial qui consiste à franchir divers obstacles sans mettre pied à terre, en 1997. Il s’est lancé dans la compétition, au niveau national et international, en 1999.  Du VTT trial, Yohan a évolué vers le street trial :

C’est une discipline plus engagée, qui combine du franchissement d’obstacles avec des figures aériennes, telles que des 360° ou des backflips.

Ça demande beaucoup de travail. C’est à la fois très technique et aussi physique. En complément des 12 à 15 heures hebdomadaires de vélo (6 l’hiver), je fais 6 à 8 heures de musculation par semaine. Il faut à la fois travailler la tonicité et le gainage, mais aussi faire du renforcement musculaire, pour être capable d’encaisser les chocs à la réception des sauts, qui peuvent atteindre trois ou quatre mètres de hauteur.

Et il faut aussi savoir que lors de nos shows, le cœur monte facilement à plus de 180 pulsations par minute. Disons qu’il faut six mois pour parvenir à s’amuser un peu, mais huit à dix ans pour acquérir vraiment un bon niveau !