via.vercors.frskiroue.vercors.fr Mon carnet de voyage (0) version été
Freestyl'air

VTT freestyle avec Freestyl’air 

Le saviez-vous ? Une des plus importantes structures françaises de shows de VTT Freestyle est basée ici, dans le Vercors !


Et c’est à Lans que Freestyl’Air, créée en février 2010, s’est formé . Ce groupe de fondus de VTT compte un noyau de six pilotes de trial, street trial ou dirt jump, autant de disciplines toutes plus spectaculaires les unes que les autres…

 

 

 

Portrait de son créateur, Yohan Triboulat

Agé de 32 ans, Yohan Triboulat a débuté le VTT trial qui consiste à franchir divers obstacles sans mettre pied à terre, en 1997. Il s’est lancé dans la compétition, au niveau national et international, en 1999.  Du VTT trial, Yohan a évolué vers le street trial :

C’est une discipline plus engagée, qui combine du franchissement d’obstacles avec des figures aériennes, telles que des 360° ou des backflips.

Ça demande beaucoup de travail. C’est à la fois très technique, car on peut par exemple monter des marches de 1,50 m de haut-, et aussi physique. En complément des 12 à 15 heures hebdomadaires de vélo – 6 l’hiver –, je fais 6 à 8 heures de musculation par semaine. Il faut à la fois travailler la tonicité et le gainage, mais aussi faire du renforcement musculaire, pour être capable d’encaisser les chocs à la réception des sauts, qui peuvent atteindre trois ou quatre mètres de hauteur.

Et il faut aussi savoir que lors de nos shows, le cœur monte facilement à plus de 180 pulsations par minute. Disons qu’il faut six mois pour parvenir à s’amuser un peu, mais huit à dix ans pour acquérir vraiment un bon niveau !

 

De la compétition à « La France a un incroyable talent »

Il y a trois ans, l’aîné des frères Triboulat – son petit frère, Thomas, 20 ans, excelle aussi dans le street trial – a abandonné la compétition pour créer Freestyl’Air.  » L’idée était de proposer des shows, bien plus porteurs que les compétitions de trial, qui restent finalement assez confidentielles. Et j’aime faire découvrir ce sport au public, voir l’émerveillement dans les yeux des spectateurs. On cultive le côté engagé, en leur montrant des choses qu’ils ne penseraient sans doute même pas possible de faire sur un vélo. »

 Freestyl’Air se produit aujourd’hui de 50 à 70 fois par an, et propose des shows variés, qui durent en moyenne une demi-heure, et peuvent être renouvelés jusqu’à trois fois dans la journée. « On essaie de mélanger les disciplines, avec du trial, du street trial, mais aussi du dirt jump, autrement dit du big air en VTT, avec un piste d’élan de près de 40 mètres. Nous avons aussi notre propre speaker », explique Yohan Triboulat.

 

Sa structure a aujourd’hui acquis une belle renommée, puisqu’on l’a vu aussi bien sur des plateaux de télévision (notamment dans l’émission « La France a un incroyable talent » sur M6), que sur le village départ d’ASO pendant le Tour de France, et même dans des shows en Inde ou en Chine.