via.vercors.frskiroue.vercors.fr Mon carnet de voyage (0) version hiver
Nature

Vercors Nature

Un séjour nature pour profiter de l’air pur et de la beauté des paysages, à la rencontre d’une faune et d’une flore préservée, dans un environnement privilégié et protégé. Ressourcez-vous, détendez-vous et dépensez-vous !

Des vacances nature à vivre en famille ou entre amis !

Des espaces naturels propices à l’immersion…

  • La Réserve naturelle de Hauts plateaux du Vercors : Unique par sa taille de 17000 hectares, la Réserve des Hauts-Plateaux s’étend sur 10% du territoire du Parc naturel régional du Vercors. Elle est aujourd’hui la plus vaste réserve terrestre de France métropolitaine. On peut observer la plupart des espèces montagnardes : marmotte, tétras-lyre, aigle royal, chamois… ainsi que des espèces plus rares comme le lagopède alpin, le lièvre variable, le loup, la chouette chevêchette ou la chouette de Tengmalm.Certaines espèces comme le bouquetin des Alpes, le vautour fauve, le gypaète barbu ou la marmotte ont fait l’objet de réintroductions au cours des dernières années.
  • Les espaces naturels sensibles d’Ambel, Font d’Urle, des Ecouges et la Molière : sites emblématiques, préservés et ouverts sur le Vercors, témoins d’une vie ancestrale et panoramas insolites.
  • Les Balcons Est du Vercors : de la Fontaine Ardente (source naturelle de gaz) au Mont Aiguille, deux des sept Merveilles du Dauphiné, les balcons Est permettent une approche panoramique sur le Trièves et les Alpes.Bordure de la Réserve naturelle des Hauts Plateaux du Vercors, ce piémont hérissé de falaises, est un fabuleux réservoir de biodiversité. Une flore exceptionnelle au printemps, c’est aussi le royaume des oiseaux qui nichent ou utilisent les courants thermiques des falaises, et surtout des ongulés (chamois, Bouquetins, chevreuils, moufflons). Le sentier du balcon Est, portion des Grandes Traversées du Vercors, constitue le principal itinéraire de découverte.
  • Les gorges de la Bourne : Au sortir de Villard-de-Lans, après quelques kilomètres, la route vient s’amouracher de superbes falaises surplombant les eaux de la Bourne avec des à-pics de 600 m…C’est à « la Goule Noire » que l’on fait un premier arrêt. On y découvre l’importante résurgence des eaux du Plateau. Plus loin, changement de relief, Passage au vert puis retrouvailles étroites avec la roche et des à-pics de plusieurs centaines de mètres. On découvre, sur le versant opposé, la cascade du Bournillon, écheveau d’eau de 300 m de hauteur et les falaises de Presles, royaume des grimpeurs. Émotions garanties…
  • Combe Laval : de St Jean-en-Royans, on prend la direction du col de la Machine. Célèbre pour son tracé taillé à même la falaise,la route de Combe Laval se faufile au sein d’un cirque grandiose, entaille titanesque de quatre kilomètres de profondeur qui domine le pays Royannais. On ne compte plus les tunnels traversant la roche, les à-pics, les points de vue et les belvédères vertigineux. Celui de Gaudissart, nécessite, bien sûr, un arrêt. Souterraine, aérienne, cette route relève d’une gageure ! Il a fallu 50 ans pour la construire, un travail de funambule…

Des outils pour découvrir la nature

  • Le Guide de la Faune
  • Le Guide de la Flore
  • Les carto-guides de promenade et randonnée, en vente dans les offices du tourisme du territoire et à la maison du Parc Naturel Régional du Vercors

Espèces phares et sites d’observation

  • Vous avez toujours rêvé de voler ?  Vous allez avoir la chance d’approcher vos rêves en côtoyant ce qui se fait certainement de mieux dans ce domaine : les vautours ! Et vous aurez le choix du modèle puisque, chose exceptionnelle, les 4 vautours que l’on peut rencontrer en Europe sont observables sur le Vercors. Vautour fauve, moine percnoptère et gypaète barbu profitent de la qualité du massif, où toutes les conditions favorables à leur installation sont réunies : des ascendants thermiques de qualité pour planer à longueur de journée, des falaises pour se reposer et se reproduire et une faune sauvage et domestique importante offrant nourriture pour ces oiseaux nécrophages.
    Site d’observation au Col de Rousset.
  • Vous avez dit Apollon ! Vous aimez parcourir les Hauts Plateaux et les crêtes du massif ? Mais est-ce que vous savez que ces espaces sauvages sont riche en biodiversité ? Ces milieux fragiles regorgent d’espèces animales et végétales prouvant leur qualité. Parmi elles, on peut citer l‘apollon, un papillon au ton blanchâtre possédant des ocelles rouges sur ses ailes (ressemblant à des yeux rouges).
    Lors de vos balades, vous pourrez croiser ce « grand » papillon (7 à 8 cm), qui vit dans les milieux ouverts caractéristiques du Vercors où les hivers sont froids et les étés ensoleillés.
  • Une vie pas si nocturne…Vous connaissez forcément la principale caractéristique des chouettes ? Elles sont nocturnes, donc elles vivent la nuit ! Mais pas toutes ! Et oui, la chouette chevêchette est, elle, diurne. Peu connue, elle est plus petite que ses cousines. 60 grammes, tel est son poids ! Discrète et considérée comme une rescapée de la dernière glaciation, elle vit sur sur le Vercors. Le massif possède certainement la plus belle population de cette espèce.
    Nichant préférentiellement dans un trou d’épicéa créé par un pic épeiche, peut-être entendrez-vous son chant particulier pendant la période des amours…

Pour aller plus loin

  • Les Accompagnateurs du Vercors proposent des sorties accompagnées ou des séjours pour découvrir le Vercors et vous garanti des rencontres insolites avec la nature.
  • En itinérance, les GTV vous garantissent des itinéraires et des services adaptés.
  • Des hébergeurs « nature » implantés dans des sites reculés développent un accueil spécifique à la découverte de la nature.
  • Des professionnels vous guident dans des milieux « aventure » : spéléo, canyon, vol libre, escalade.